Accueil > Aquaculture > Hygiène alimentaire

Hygiène alimentaire

Actes règlementaires

Au niveau règlementaire, le développement d’une ferme aquacole doit se faire dans le respect des textes existants, soit :
-  L’activité de production primaire est soumise à simple déclaration ;
-  S’il y a congélation des produits, une autorisation d’ouverture sera toutefois nécessaire ;
-  Dans la mesure où les produits sont préemballés, les poches de crevettes doivent porter un étiquetage (délibération 98-189) et mentionner les éléments suivants :
o La dénomination de vente
o La quantité nette
o Le nom et l’adresse de l’établissement
o La liste des ingrédients (sauf s’il n’y en a qu’un, ce qui est le cas pour les crevettes, Paraha peue et bénitiers)
o La Date Limite de Conservation ou DLC (à définir par le professionnel)
o La température de conservation : entre 0 et +4°C pour une denrée réfrigérée, ou moins si le professionnel le juge nécessaire

Le Centre d’hygiène et de salubrité publique (CHSP) est à votre disposition pour toute précision complémentaire.

Enfin, il est rappelé que si la DRMM apporte des conseils à partir d’éléments dont elle dispose sur des sujets autres que zootechniques, et comme indiqué dans le guide des porteurs de projet en aquaculture ( http://www.peche.pf/spip.php?article426 ), la DRMM n’est pas compétente :

-  en matière d’hygiène sanitaire pour laquelle vous devez vous renseigner auprès du CHSP
-  en matière de traitement sanitaire de tout élevage marin (de production et/ou d’expérimentation), pour lesquels vous devez vous renseigner auprès du département QAAV du SDR, et faire appel à un vétérinaire privé en cas de besoin éventuel de traitement (nécessité d’ordonnance et de gestion d’un registre de produits)
-  en matière d’Installations Classées Pour l’Environnement, pour lesquelles vous devez vous renseigner auprès de la DIREN